You are here: Home » Non classé » Une araignée banane découverte à Passy

Une araignée banane découverte à Passy

Un étal, dans une boutique bio, appartenant à un commerçant de Passy. Elle n’a pas trouvé plus loin pour se faire remarquer et créer une frayeur. Venue de la République dominicaine, une araignée banane aurait pu causer des dégâts mortels dans la commune de Haute Savoie. Point sur un fait d’hiver qui a marqué quelques esprits. 

L’araignée banane, l’araignée la plus redoutable du monde

Pour les arachnophobes, il pourrait s’agir de l’araignée la plus effrayante. Déjà, elle peut mesurer environ 10 cm de diamètre. De plus, sa morsure est mortelle. Et elle est précisément considérée comme l’araignée la plus redoutable au monde. Derrière son nom assez ludique se cache ainsi un insecte pas très sociable, dont le venin peut tuer sans problème un colosse de 80 kg. L’araignée banane est originaire d’Afrique du sud. Elle a la particularité de se dissimuler dans les cultures de bananes, d’où son nom. C’est justement au moyen d’un colis de banane qu’un spécimen de ce genre a fini par se retrouver à Passy, en provenance de la République dominicaine. A sa découverte, le propriétaire de la boutique bio où il a fait son escale appelle les pompiers et le capture sans avoir une idée de ce que cette petite hôte représente. Mais, finalement, la phoneutria nigriventer, neutralisée avec l’aide d’un vétérinaire a causé plus de peur que de mal.

Ce qui arrive quand l’araignée banane vous pique

En injectant son venin, une araignée banane introduit alors deux toxines létales dans votre organisme : la PHTw3 et la Tx2-6. La première provoque une tétanie avant l’asphyxie. La seconde crée un phénomène de priapisme, résultant d’une stimulation nerveuse anormalement accrue. Attention à ceux qui ont particulièrement l’habitude d’importer des bananes de l’extérieur. En effet, des cas d’invasion d’araignée banane ont déjà été enregistrés en Europe. Il est parfois difficile de distinguer les insectes. Pour sa part, l’araignée banane est aussi reconnaissable à ses soies rouges pâle, qui recouvrent les chélicères sur toute leur longueur, ainsi qu’à sa morsure douloureuse.

Laisser un commentaire