You are here: Home » Non classé » Les frites fraiches biologiques, une originalité typiquement Alsacienne

Les frites fraiches biologiques, une originalité typiquement Alsacienne

L’initiative porte le nom de Jérémy Pflieger. Prenant part à l’exploitation agricole de sa famille, le jeune novateur, a annoncé l’élaboration de frite totalement biologique. C’est une première dans la région de l’Alsace car cette production novatrice vient insuffler une nouvelle dynamique à l’entreprise famille existantes depuis plusieurs générations. Avec la collaboration de son père, il a jeté les bases d’un projet qui devrait faire partir des recettes dans les cuisines alsaciennes.

Le jeune Jérémy a élaboré un plan de travail assez confortable. En effet, il s’est investi dans l’achat d’une chambre froide et installer des paliers de transformation chargé de cueillir, de laver, éplucher, couper, etc… Le statut familial de l’entreprise lui permet d’avoir une main d’œuvre typiquement domestique. L’ensemble des étapes de transformation se fait en famille et dans les conditions normales de fabrication.

L’innovateur de frite made in Sundgau, a révélé que l’entreprise est pionnier de la production de frites Fraîches en Alsace. Déjà expert dans la fourniture de la volaille (poulets, pintades, canards, poules, etc.) durant toute l’année, elle vend également des céréales et des pommes de terre depuis des décennies. Elle défend depuis 2011, l’adoption des régimes bio à travers sa production annuelle stockée dans son magasin à Spechbach-le-Bas. L’entreprise a en effet, trouvé une formule pour valoriser son stock de 80 à 120 tonnes de pommes de terre dans le but de satisfaire aux exigences des consommateurs avec des produits bio authentique.

La phase de commercialisation est tout aussi bien élaborée. La politique qu’insuffle l’entreprise familiale sur ses ventes est également impressionnante. En effet, elle a lancée en Octobre une série de produit 100% bio. Il s’agit de : lamelles, cubes rissolés, pommes de terre entières. Le marketing de ces produits n’est pas un problème pour le jeune agriculteur puisqu’il peut faire connaitre ses produits à travers les réseaux sociaux. La vente de ses marchandises agricoles est même parfois réalisée à plus de 90 %. Des promotions sont effectuées pour bosster l’activité de l’exploitation agricole. Ce qui justifie la production de 300 à 400 kilos de pommes de terre par semaine et 20 tonnes au bout de l’année 2015. Jérémy espère étendre son marché vers les grands consommateurs comme les restaurateurs. Un pari à gagner absolument.

 

Laisser un commentaire