You are here: Home » Non classé » Association Bio Consom’acteurs pour une alimentation bio accessible à tous

Association Bio Consom’acteurs pour une alimentation bio accessible à tous

Le temps est venu pour les adeptes de l’alimentation bio de faire bouger les choses. Regroupant de plus en plus de consommateurs, cette dernière consiste en une alimentation de qualité, qui respecte à la fois votre organisme et la planète. Un mode alimentaire pour lequel l’Association Bio Consom’acteurs, soutenue par Biocoop se bat et souhaite rendre accessible à tous grâce à une pétition intitulée « La bio pour tous ».

50 000 signataires espérés pour valider la pétition « La bio pour tous »

Pour qu’elle puisse produire les effets escomptés, la pétition dénommée « La bio pour tous » et lancée par l’Association Bio Consom’acteurs, doit regrouper 50 000 signatures. Toutefois, un nombre supérieur ne ferait que confirmer que les adeptes de l’alimentation bio sont de plus en plus nombreux. Et de surcroît, que ce type d’alimentation devrait être accessible à tous, comme le défend l’association. En effet, celle-ci souhaiterait que le gouvernement français prenne des mesures nécessaires afin que le bio soit à la portée de tous les consommateurs et ne plus constituer l’alimentation privilégiée d’une population nantie. En effet, les aliments labellisés bio et autres produits de ce genre coûtent assez cher sur le marché. Grâce à sa pétition, l’association, soutenue par la coopérative de supermarché Biocoop, souhaite contribuer à offrir à toute la population, toutes catégories et revenus confondus, « une alimentation de qualité, qui respecte votre santé et environnement. Une alimentation issue d’une agriculture bio, locale et équitable ».

Bio accessible à tous : les mesures proposées par l’Association Bio Consom’acteurs

Selon l’Association Bio Consom’acteurs, afin de rendre l’alimentation bio à la portée de tous, le gouvernement devrait prendre les mesures suivantes : attribuer les aides financières de la PAC à l’agriculture bio ; imposer des coûts financiers aux filières de production conventionnelle, en raison de leur utilisation massive de produits polluants (principe du pollueur payeur) ; faciliter la vente de produits bio dans les épiceries sociales et solidaires grâce à des procédures financières.

Laisser un commentaire